Un mandat de vente exclusif confère à un professionnel de l’immobilier l’exclusivité sur une période donnée, généralement de 3 mois, pour la présentation et la vente d’un bien immobilier. Environ 30% des mandats sont exclusifs, une proportion qui varie selon les régions, et selon le dynamisme des marchés.

Ce type de mandat a la faveur des professionnels car il leur garantit une rémunération, en cas de réalisation de la vente évidemment. Mais nous détaillerons ci-après 3 arguments appréciables également pour les propriétaires vendeurs.

1/ Avoir un interlocuteur unique

Faire appel au service d’un professionnel de l’immobilier pour vendre son bien présente de nombreux avantages. En choisir un seul peut s’avérer drastique, mais reste bien souvent une option payante.

En effet, avoir un interlocuteur unique facilite grandement l’ensemble des démarches. Une seule visite « explicative » durant laquelle vous exposez votre connaissance du bien, vos arguments de vente, vos anecdotes, ou encore votre vision du marché. Un seul mandat à signer. Un seul jeu de clés à suivre aussi.

La maîtrise du temps permet aussi de qualifier au mieux les contacts avant d’organiser une visite, réduisant ainsi les nuisances potentielles pour les vendeurs.

Une relation de confiance s’installe et fluidifie les échanges. Le professionnel de l’immobilier connaît parfaitement vos attentes et vos disponibilités. Il vous tient informé en direct, régulièrement, et vous rassure le cas échéant.

2/ Améliorer l’exposition du bien

Cet engagement accru par rapport à un mandat simple s’explique aussi par le fait que le lien de confiance réciproque engage le professionnel de l’immobilier à mettre en œuvre tous les moyens à sa disposition. Ces moyens sont déployés sur le travail de présentation et de promotion du bien, et notamment sur la stratégie digitale. Que ce soit sur le site internet du professionnel ou les portails d’annonces immobilières payants, l’investissement aura de fortes chances d’être récompensé. Aussi le professionnel de l’immobilier n’hésitera pas à dépenser quelques crédits sur les options à forte valeur ajoutée.

Il est également intéressant de noter que ce type de mandat ne ferme pas forcément la porte à la vente du bien par d’autres professionnels de l’immobilier. Sans que cela ne change les engagements du titulaire du mandat, qui reste votre interlocuteur, ce dernier peut partager le mandat exclusif avec ses confrères via des outils comme le fichier AMEPI. En cas de réalisation de la vente par un confrère, ils se partagent la commission.

En toute hypothèse, le défi de vendre le bien dans les 3 mois est d’autant plus motivant que le professionnel de l’immobilier peut dérouler sereinement sa stratégie, seul ou bien accompagné donc.

3/ Mieux défendre les intérêts des vendeurs

La relation privilégiée établie avec le vendeur et la maîtrise du temps pour la mise en place de sa stratégie renforcent la capacité du professionnel de l’immobilier à défendre les intérêts du vendeur car il est mieux informé de fait, et plus investi comme expliqué ci-dessus.

La communication est également plus claire, avec notamment le même prix de vente sur tous les supports. Les acquéreurs potentiels savent alors apprécier la qualité et la rareté du bien.

Ces éléments favorisent la réalisation de la vente dans les meilleures conditions pour le vendeur, dans des délais optimisés, et au plus proche du prix du mandat si celui-ci correspond bien évidemment au marché.

Qualité et sérénité sont donc les maîtres mots pour définir la relation entre un vendeur et un professionnel de l’immobilier dans le cadre d’un mandat exclusif.

Il est toutefois important de mentionner que dans un marché où l’offre est supérieure à la demande, la pertinence du mandat exclusif peut se relativiser. La multiplication des canaux, sans dégrader l’image du bien et donc sa valorisation, peut s’avérer indispensable pour toucher une audience élargie, et trouver un acquéreur potentiel.